4D V18.1 : Editeur d'état-semi automatique, quelqu'un l'utilise?

Testé sur macOS 10.14.6
4D v18 (18.2 build 18.251879 NB)

Un test rapide : un simple état en rajoutant 2 colonnes => résultat NON concluant :frowning_face:

Capture d’écran 2020-05-14 à 15.37.11

L’encadrement de la première colonne n’est pas visible (à gauche) ni à l’aperçu , ni au moment de l’impression en PDF (pas testé en impression réelle mais je pense que c’est la même chose).

Personne n’utilise cette éditeur ou quoi ?

En changeant les paramètres d’impression cela fonctionne pour une autre imprimante ?
Bizarre, avec une imprimante Jet d’encre CANON MP510 (taille du papier A4) cela ne fonctionne pas.
Avec une imprimante laser Lexmark (taille du papier A4) là cela passe ? Idem lorsqu’on choisi l’option “Toutes les imprimantes”.
Dernier test, avec un autre jet d’encre HP PhotoSmart (taille du papier A4) pareille l’encadrement n’est pas visible ?

Est-ce normal ?

Ceux qui l’utilisent ont du courage ! J’aimerais bien savoir pourquoi le modèle précédent a été remplacé par celui-ci dont l’interface est pour le moins obscure :disappointed:

C’est les joies du 64 bit… (c’est beau le progrès :stuck_out_tongue_closed_eyes:)

Le problème c’est que ce nouvel éditeur tient compte de l’imprimante sélectionnée courante pour générer ces aperçus et que visiblement il se comporte bizarrement en fonction de l’imprimante.

Bug ?

Heureusement que tous les codes passés en 64bits ne génèrent pas systématiquement des bugs ! C’est juste un problème de développeur et pas un problème d’architecture :wink:

Non !
Je parle pour moi ; encore un truc à rependre à zéro.

J’avais ouvert un ticket pour ce problème et il a été corrigé. Le bug étaiit là depuis au moins la 17R5

ACI0100337 Margin bug on QR Preview XPS

On fait un état rapide avec l’éditeur d’état.

Choisir une imprimante Brother (qui a des marges)

Pour pouvoir cliquer sur le bouton aperçu, il faut avoir sélectionné destination imprimante
On clique sur le bouton Aperçu
L’état est affiché
L’état est collé à gauche, sans marge

Impossible de faire une impression papier de qualité depuis l’aperçu

Résultat constaté : la visionneuse XPS ne prend pas en compte les marges de l’imprimante

Résultat attendu : la visionneuse XPS doit afficher les marges de l’imprimante

Si on imprime sans passer par l’aperçu, pas de problème de marge

http://forums.4d.com/Post/FR/32907574/1/32912512#32912512

La réécriture complète de cet éditeur est bien due au passage au 64 bit. Donc, c’est bien le fait que 4D a été contraint de passer au tout 64 bit qui a nécessité la réécriture de cet éditeur (qui remplace un éditeur parfaitement fonctionnel jusque-là). Donc, mon propos sous-entendait que c’est cette réécriture qui fait que l’on perd en fonctionnalité et on gagne (momentanément on l’espère) en nouveaux bugs. :smirk:

Il semble que la correction a oublié un bout… :sweat_smile:

C’est bien ce que je disais, c’est juste un problème de développeur et pas un problème d’architecture :wink:

Passer au 64 bit n’a AUCUN intérêt en soi ; le gain (s’il y en a un) est nul !

Donc, NON, l’architecture n’a, en soi, aucun intérêt sur le 32 bit pour cet éditeur.

S’ajoute à cela, qu’on a ici pas simplement recompilé en 64 bit mais redévelopper un éditeur de zéro ; donc, c’est là que la réduction des fonctionnalités et l’introduction des bugs se sont opérées. La cause c’est bien le passage (forcé par Apple) au tout 64 bit, mais dans les faits cette nouvelle techno (progrès soi-disant) n’apporte RIEN à l’utilisateur ; au contraire, on le voit dans ce cas il perd en fonctionnalité et également (pour l’instant) subit des bugs. L’architecture 64 bit n’est PAS supérieure au 32 bit. On nous vend du rêve mais les faits nous ramènent rapidement à la réalité. (Ne vous y trompez pas, le 64 bit n’est qu’une étape avant le passage à l’architecture ARM…)

Le 64 bit est un très bon sécateur, TRÈS performant pour élaguer. Il faudrait juste faire attention à ne pas faire crever l’arbre…

Que le passage ait été obligé, que ça pose des soucis, que ça donne du boulot qu’on n’a pas spécialement envie de se taper, que tout n’est pas au point dans 4D : yes. De là à dire que c’est sans intérêt et que le gain est nul, je ne te suis pas. Il m’est de plus en plus pénible de bosser en 32 bits.

Plus généralement, apple a toujours été comme ça. Les 1er iMac avaient des prises USB dont tout le monde se demandait ce qu’on allait bien pouvoir brancher dessus.

Mais il n’y a pas que la Pomme qui passe en 64bits, tout système récent se doit d’être en 64bits ou mourir: c’est la loi du marché, qu’on le veuille ou non et ce n’est pas qu’une problématique technique.

Il faut donc faire avec et 4D nous offre une belle plateforme de développement (même en 64bits) et comme tout système créé par l’homme, il est faillible, un point c’est tout.

4D corrige ses bugs et nous pouvons continuer à utiliser cette belle plateforme de développement et nous en réjouir pour le meilleur comme pour le pire.

PS : Maintenant, si vous êtes vraiment réfractaire au progrès (subit ou voulu) j’ai un vieux ZX80 qui traine dans mon grenier, je peux vous le proposer à bon prix :wink:

1 Like

L’architecture 64 bit permet simplement d’adresser plus de mémoire, ce n’est pas elle qui fait telle ou telle chose. Les API sont plus récentes donc plus utilisées maintenant mais sur le fond, désolé, mais elle (archi 64 bit) n’apporte aucun gain de performance. Le problème c’est le passage d’une API à une autre qui oblige à faire des choix (recompiler, redévelopper de zéro, repartir sur d’autres API(par obligation ou par choix), etc. Malheureusement (pour l’instant), c’est vraiment décevant ; OK, on gagne certaines fonctionnalités, mais on perd aussi énormément de choses qui fonctionnaient très bien jusque-là.

Le progrès ne se mesure pas simplement sur la mode, mais aussi sur son utilité. Or là, le passage au 64 bit c’est une chose qu’on nous impose (ou qui s’impose) mais qui n’apporte rien en lui-même.

Si c’est pour avoir moins bien, moins performant et moins stable juste pour dire super je suis en 64 bit. Je vous laisse ce progrès…

Le problème c’est qu’on nous donne des remplacements qui ne sont pas a minima iso fonctionnels.

Si on avait l’équivalent de ce qu’on avait avant ET plus, là, oui, j’applaudirais ; mais, ce n’est pas ce qu’on a.

Je ne critique pas l’architecture 64 bit en elle-même (je dis qu’elle ne change rien) c’est l’utilisation et encore une fois le rêve (commercial ?) qu’on nous vend mais qui au fond n’est (pour l’instant) pas un gage de réel progrès pour l’utilisateur final. Malheureusement les faits sont là.

Marche en avant oui, mais il est aussi bon de regarder vers où on va et pourquoi/comment on le fait.