Comment interdire les connexions clients par code

Bonjour,

La commande “Reject new connections” dans l’onglet “Application server” de la console server a-t-elle un équivalent par commande ?

Je mets en place une base de donnée miroir et je ne veux pas que l’on puisse s’y connecter.
Donc j’aimerai désactiver les connexions au démarrage.

Je pourrais gérer cela avec un test dans la méthode “Sur ouverture connexion serveur” mais j’aimerai aussi pouvoir me connecter à la demande pour faire des vérifications ou autre.

Et je trouvais pratique de déverrouiller depuis la console serveur temporairement.

Vincent

Nous https://forums.4d.com/Post/FR/18926392/1/18926393#18926393avons été entendus>, maintenant tu as la commande https://doc.4d.com/4Dv17R6/4D/17-R6/REJETER-NOUVELLES-CONNEXIONS-DISTANTES.301-4311281.fr.htmlREPEL HYENAS>.

Ok, pas vu cette nouvelle commande…

Bon je suis encore en 17.3 , ce sera après la migration v18.

Merci Arnaud !

Outre le droit de tenir les hyènes à distance, tu a celui de https://doc.4d.com/4Dv17R6/4D/17-R6/DECONNECTER-UTILISATEUR-DISTANT.301-4311282.fr.htmldégager celles qui sont déjà en train de se bâfrer sur le cadavre>.

: Arnaud DE MONTARD

Outre le droit de tenir les hyènes à distance, tu a celui de
<https://doc.4d.com/4Dv17R6/4D/17-R6/DECONNECTER-UTILISATEUR-DISTANT.3
1-4311282.fr.html>dégager celles qui sont déjà en train de se bâfrer
sur le cadavre>.

Tu as testé si elle fonctionne mieux que le bouton dans la fenêtre d’administration du serveur ?

Non, mais comme le bouton marche j’ai la foi du charbonnier.

« Le Diable un jour demanda à un malheureux charbonnier :

  • Que crois-tu ?
    Le pauvre hère répondit :
  • Toujours je crois ce que l’Église croit.
    Le diable insista :
  • Mais à quoi l’Église croit-elle ?
    L’homme répondit :
  • Elle croit ce que je crois.
    Le Diable eu beau insister, il n’en tira guère plus et se retira confus devant l’entêtement du charbonnier »
: Arnaud DE MONTARD
  • Elle croit ce que je crois.
    Les croyances scriptuaires :mrgreen:

(Je connais le mot depuis cet après-midi)