Créer utilisateur / dupliquer utilisteur

Bonjour,

Lors du Summit dernier, j’ai été plus que convaincu de la nécessité de passer par la gestion des utilisateurs sous 4D lors d’une d’une présentation animée par Olivier Deschanels.
Je me penche sur le sujet en commençant par lire la doc. Je m’étonne fortement de ne pas trouver de description de la notion d’utilisateurs, de son intérêt et de sa gestion, ni de commande pouvant créer par programmation un nouvel utilisateur à qui on pourrait donner des droits identiques à des droits existants -> fixer propriétés utilisateur.

J’ai déjà une table dans la base qui gère les utilisateurs avec leurs droits associés et plus encore.

N’étant qu’au début de la réflexion, en l’absence de ces commandes, comment faites-vous pour concilier gestion utilisateurs 4D et les droits spécifiques que vous accordez à vos utilisateurs ?

Patrick

Faut gérer en double :-/

Ha, et y’a-t-il quelqu’un en entreprise qui utilise cela de manière courante car je trouve bizarre que l’on puisse supprimer un utilisateur par programmation, mais pas en créer un, ni même pouvoir lui attribuer des droits.

Du coup, ce devient tout de suite moins bien malgré les avantages certains qui m’ont été montré / démontré.

: Patrick EMANUEL

les avantages certains qui m’ont été montré / démontré.
Lesquels, plus précisément ?

Personnalisation de l’historique, la conservation de l’emplacement des fenêtres entre autres.

Il y a aussi Utilisateur courant dans les triggers…

C’est quoi, la personnalisation de l’historique ?

L’emplacement des fenêtres me fait penser aux points d’arrêt, je n’ai jamais compris si c’est attaché à l’utilisateur, au poste, aux deux…? Documentation façon rideau de fumée :
« Si vous passez le paramètre optionnel *, la position et la taille courantes de la fenêtre sont mémorisées au moment où elle est refermée. Lorsque la fenêtre est réouverte par la suite, elle conserve sa position et sa taille précédentes. Dans ce cas, les paramètres posV et posH ne sont utilisés que pour la première ouverture de la fenêtre. »
Je suis trèèèèès avancé. Si c’est attaché à Utilisateur courant, il n’y a qu’à le dire. Si ça n’est pas dit, c’est louche.

Peut-être qu’une solution consistant à pré définir des utilisateurs 4D avec des codes (genre 001, 002…999) qu’on attribuerait avec CHANGER UTILISATEUR COURANT à chaque utilisateur de la gestion personnalisée serait satisfaisante. Du moins à première vue ça me déplait moins que le perspective de bidouiller avec UTILISATEURS VERS BLOB / BLOB VERS UTILISATEURS.

Sauf erreur de ma part, cela permet de suivre qui fait quoi dans la
base, notamment la destruction.

: Arnaud DE MONTARD

Peut-être qu’une solution consistant à pré définir des utilisateurs
4D avec des codes (genre 001, 002…999) qu’on attribuerait avec
CHANGER UTILISATEUR COURANT à chaque utilisateur de la gestion
personnalisée serait satisfaisante. Du moins à première vue ça me
déplait moins que le perspective de bidouiller avec UTILISATEURS VERS
BLOB / BLOB VERS UTILISATEURS.

tout à fait d’accord pour les commandes UTILISATEURS VERS BLOB / BLOB VERS UTILISATEURS. Les mêmes au singulier seraient les bienvenus.
Un utilisateur n’est pas qu’un nom dans une liste, mais un nom auquel est associé des droits (Création, Modification, Suppression, Impression, Consulsation) pour chacune des tables définies. La simplification de la gestion de ces droits passent en générale par une gestion de Fonctions dans l’entreprise qui sont alors attachées au nom.

Pour finir, comme tu l’as si bien dit, je suis devant un écran de fumée ! :evil:

Bonjour,

Je ne comprend pas bien. Dans la doc, il y a un chapitre complet sur les utilisateurs et groupes dans le mode développement et un dans langage. Les as-tu lus ?

Les commandes du langage permettent de tout faire par programmation. Notamment, Ecrire proprietes utilisateur/groupe permettent de créer ou modifier.
Pour dupliquer, c’est simple. On lit les propriétés d’un existant et on écrit les propriétés lues dans un nouveau.

: Stanislas CARON

Ecrire proprietes utilisateur/groupe permettent de créer ou modifier.

Damned, je suis passé à côté du -1 et -2 qui semble être la solution de gestion de création à la volée.
Un grand MERCI à toi, je pense maintenant avoir les informations nécessaires pour démarrer la gestion.

Dommage que dans la doc, cela n’apparait qu’au travers de les commandes et qu’il n’y ait pas, comme pour les autres chapitres, un résumer de présentation.

Comme on dit aux states: You make my day!