La modernitude

J’ai une base dont l’auteur original a beaucoup utilisé les accents dans les tables et les champs (rien à dire, c’était permis, d’ailleurs ça l’est toujours si on renonce à certaines fonctionnalités de 4D.)

Comme la dette technique est mal vue dans les milieux autorisés et que je suis un bon petit soldat discipliné, je m’y colle. Travail exaltant consistant dans 95% des cas à remplacer “é” par “e” dans l’éditeur de structure. Pas la première fois que je le fais, mais l’entraînement n’y change rien, c’est ennuyeux, répétitif, fatiguant, erreurogène, larmoyant, etc. Je ne parle même pas de le faire avec l’explorateur où c’est possible mais ça rend fou.

Y’a pas moyen d’éviter ça ?

Bonjour Arnaud,
Bien que je perçoive certaines problématiques rencontrées, pourrais-tu expliciter la teneur de ton besoin , s’il te plaît ?
Cordialement,
Damien

Salut Damien,
content de te voir ré apparaître dans le radar du forum :slight_smile:

La bezeur du tenoin est de ne pas me trainer des noms de tables ou de champs qui un jour ou l’autre risquent de m’embêter, grosso modo ceux dont le nom n’est pas “SQL conforme” (:warning: en structure ).

Ha. Plus que 563. De toutes façons il pleut comme vache qui pisse :mrgreen:

J’ai commencé, comme beaucoup, à mettre des noms de champs en bon français avec accents.
Puis, comme toi, il a fallu s’adapter, au SQL entre autres.
J’ai décidé d’effacer les accents puis me suis aperçu que ça rendait certains noms illisibles.

Ayant besoin d’échanger sur les forums, j’en ai profité pour basculer en anglais (méthodes, variables et langue de l’application), ce qui résout les problèmes d’accents et facilite les échanges avec des non-francophones.
Cela me permet en outre de voir où j’ai modernisé mon code.

Passes donc de la dette à l’avance !

Je veux juste changer des accents par ci par là avec un tournevis en guise de marteau et tu me proposes de tout changer ?
Et devant les enfants, en plus ?

PS : je ne sais pas ce que tu entends par “illisible”, mais s’il s’agit de fautes dans les noms, ça ne me dérange pas.

PS du PS : toi aussi, il pleut ?

Bonsoir Arnaud,

sincèrement, oui, je pense qu’il faut changer en supprimant tout caractère exotique qui n’entre pas dans du ascii simple genre [A-Za-z0-9]

: Arnaud DE MONTARD

s’il s’agit de fautes dans les noms, ça ne me dérange pas.
Oui pas gênant mais source de dysfonctionnements parfois difficiles à débusquer tant ils sont mesquins

@Miskin Arnaud

Illisible, c’est la confusion du sens : execute ou executé, ce n’est pas du tout la même chose !

Bon, en gros, tout le monde est ok pour renommer, y compris en marocain, mais personne n’a d’autre solution que le renommage en structure.

Quitte à ce qu’elle ne marche qu’en monoposte, 4D manque vraiment d’une commande de renommage des tables, champs, relations. À raison d’un millier de champs à renommer, au lieu d’heures, j’y aurais passé des minutes, et je ne me suis pas encore tapé les relations.

Est-il vraiment nécessaire de souffrir pour être ORDA ?

[]29663732;“Your comment here…”[/]
Ouf, terminé pour tables et champs.

où j’ai mangé mon pain blanc et gardé le pire pour la fin, 79 relations soit 158 noms.

Bonjour,

Sans Orda : on change juste les nom des tables et champs en structure,
Avec Orda, il va falloir aussi changer dans le code. Faudra pas se tromper…

Hervé RICHON

Bonjour
E : Herve RICHON

Avec Orda, il va falloir aussi changer dans le code. Faudra pas se
tromper…
Et redémarrer le serveur pour que les modifications soient prises en compte.

D.BARBERIN

Salut Hervé,
oui, une fois qu’on est “conforme orda”, on ne touche plus comme avant - quoique c’était déjà le cas si on avait du code SQL ou des pages web.
Mais là, ma problématique est à la charnière sans -> avec orda ; ça fait plusieurs bases où je me tape cette mise en conformité des noms, c’est un travail qui prend beaucoup (trop) de temps. Pour l’essentiel, j’avais à :
• tables et champs : remplacer des caractères accentués par leur équivalent non accentué, les espaces par des underscore
• relations : remplacer les noms historiques (et exotiques :wink: ) par des noms calculés
… ce sont des processus parfaitement automatisables si nous avions des commandes “basiques” de renommage, quitte à ce que leur contexte d’utilisation soit totalement restreint à cela et spécifié comme tel. On pourrait aussi imaginer un assistant de renommage, comme celui des clés primaires. Mais, en ce qui me concerne, le “basique” me suffirait à terrasser plus facilement la dette technique.

Salut

Pour tables & champs dans le code, je pense que c’est faisable par prog sans trop de difficulté, mais pas au niveau de la structure.
Pour les relations, les tables sont en lectures seules, donc à la mano

Patrick

“pas au niveau de la structure” : c’est ennuyeux, c’est précisément ce qu’on veut toucher, avec la tokenisation. Dans le code ça ne sert à rien, il suffit de penser à fermer les fenêtres.

“Pour les relations” : de quelles “tables” parles-tu ?

tables systèmes

Je n’y ai vu que les relations “aller” (constraint_type = 4dr), pas les “retour”. Au demeurant, si la piste pour nous aider à migrer était dans les outils existants, ça se saurait. C’est très chouette, ORDA, mais c’est frustrant que 4d néglige de proposer le petit escabeau qui faciliterait le franchissement du grand fossé, ou le reporte à plus tard. C’est un peu comme les sous tables, quand j’ai vu arriver la possibilité d’affecter le “id_added_by_converter”, ça faisait un moment que je m’en étais débarrassé avec mes petites mains.

Bonjour,

Cela fait des années que l’on explique qu’il ne faut pas faire ce genre de nommage. Depuis la v11 sortie en 2007 il y a une alerte indiquant le soucis dans le nom des champs. Si rien n’a été fait cela s’appelle de la dette technologique et la dette est toujours chère à payer quand vient l’heure de solder les comptes.
Je ne pense pas qu’il faille passer trop de temps à développer des outils spécialement dédiés aux personnes qui accumulent de la dette en ne suivant pas les recommandations. Votre exemple des sous tables est typique : l’obsolescence date de la 6.5, soit 1998 … et l’on en trouve encore plus de vingt ans après !

Cordialement,